Premières impressions / Primeras impresiones

Nous voici donc bien arrivés. Enfin!

Les « au revoir » de Zaventem ont laissé place à un premier vol jusque Madrid, suivi d’une rapide pause, pour repartir de plus belle direction Montevideo, dans un bien plus grand avion…

Mais avant toute chose, il nous faut remercier comme il se doit les personnes sans qui ce départ n’aurait pu se dérouler aussi bien. Merci à Emilie, Benoit, Nicole et Pedro, Lucas, Simon, Gregg, Béné, Nordin et notre super chauffeur, mon Papa! Votre aide dans notre déménagement fut précieuse…

Ah oui, première anecdote de départ : Il est à présent scientifiquement prouvé qu’il est possible de changer un code de cadenas de valise, sans le vouloir. La valise de Flora en a fait les frais!

Sinon, les deux vols se sont passés sans encombre, et nous sommes arrivés sans souci à Montevideo vers 9.30, samedi 29/11/2014.

C’est l’occasion pour nous de vous glisser nos premières impressions sur ce pays, et sur sa capitale.

Premièrement, il semblerait que dans l’avion, « tout le monde se connait ». Les gens parlent facilement avec leurs voisins, et les thèmes de conversation sont variés (les élections de dimanche ont certes un avantage considérable).

Ensuite, géographiquement, l’Uruguay est tout plat, comme notre plat pays. Par contre, il est bien plus « sauvage » que la Belgique, en dehors de la capitale, rares sont les constructions, routes, ou maisons. On y a laissé les cours d’eau et les palmeraies naturelles gambader, avec un sentiment d’authenticité. Le béton et l’urbanisation à outrance ne sont pas (encore) d’actualité par ici.

DSC00039

Ceux qui visualisent l’Espagne comme un pays « en crise » ou « pauvre » n’est sans doute jamais venu en Amérique du Sud. Les bus, l’état des routes, des trottoirs (quand il y en a) et la  situation de pauvreté de nombreux uruguayens montrent qu’il y a toujours une importante différence entre nos continents (d’autant plus que l’Uruguay est considéré comme un pays « riche » d’Amérique Latine).

Sinon, les gens nous paraissent très aimables, autant la personne qui nous a avancé l’argent pour le bus (nous n’avions que de « gros » billets), que la dame de l’immigration (qui nous a d’abord enregistrés comme arrivés le 27/11 au lieu du 29/11 – on aurait eu un souci au retour, mais elle l’a changé avec un sourire), voire les gentilles voisines de la maison culturelle, qui ont sonné la 14e fois – voir paragraphe suivant)

Pour nos premiers soirs, nous logeons dans une auberge située dans une maison culturelle (casa cultural H2oh!), dans un quartier « populaire » du centre ville (20min à pied du centre). Cette maison est tenue par des jeunes artistes, dans tous les sens du terme : on est arrivé à 12.30, et après avoir frappé à la porte, attendu 25 minutes, tenté de les appeler, et avoir demandé de l’aide aux voisines soixantenaires… on les a réveillé après notre 14e coup de sonnette. Officiellement, il travaillait sur le toit, mais vu qu’il s’est brossé les dents dans les 3 minutes qui ont suivi, sa version a du plomb dans l’aile. On commençait bien! Mais tout ça, avec un grand sourire aux lèvres!

La température ici est assez élevée, 31º sur les panneaux, et un vent puissant mais pas spécialement rafraîchissant :). Ça devrait néanmoins baisser ces prochains jours.

Enfin, après nos premiers pas dans la ville, Montevideo ne semble pas être une ville très agréable. Ne connaissant pas les chouettes coins à voir, nos promenades nous ont emmenées dans des rues plutôt sales, avec peu de choses à découvrir. Nous ne nous prononcerons pas définitivement sur ce sujet, et nous espérons qu’un « local » pourra nous faire changer d’avis en nous faisant découvrir sa ville à sa manière…

DSC00048

En attendant, on a goûté leurs frites… On a craqué! Le resto n’était pas spécialement bon marché (10€ pour le plat que vous voyez et 3€ la bière). Heureusement, c’était relativement goûtu (on avait surtout très faim).

DSC00049

On tentera de raconter régulièrement nos aventures, merci de nous suivre!

A bientôt!

PS: Plus de photos dans la version espagnole ci-bas…

PPS: Flora a réussi à ouvrir sa valise, mais elle aura plus de mal à la refermer dorénavant :p

Avant l’atterrissage / Antes del aterrizaje from Allan Neuzy on Vimeo.

—————————————————————————————————————

Bueno bueno, ahora es el momento de mi versión, muchos de mis contactos preferirán conocer nuestras aventuras uruguayas en una lengua más familiar que el francés.

20141128_143525

He de decir que este viaje ha comenzado tras muchos pasos previos cargados de esfuerzo para poder llegar a donde estamos ahora. Han sido muchos días de trabajo que se han amenizado gracias a personas maravillosas que he tenido la ocasión de conocer. C’était un vrai plaisir de vous avoir rencontré, les amis du Roy :D. Tampoco hay que olvidar la mudanza, algo que nunca habríamos podido terminar sin la ayuda de nuestros seres queridos. Gracias a todos los que habéis colaborado de una forma o de otra. Especial mención a Émilie, Benoît, Nicole, Pedro, Jean-Marie, Simon, Gregg, Bene y Lucas.

20141127_224257

No dejo atrás los buenos deseos de todos los que os habéis interesado por nuestra experiencia, gracias por vuestros mensajes de apoyo y de cariño.

Tras los agradecimientos paso a contar cómo ha sido nuestro primer contacto con este país.

Antes de llegar ya tuvimos la ocasión de contar con algún que otro momento de estrés. Los aeropuertos son lugares apropiados para ello. Nuestra intención era repartir un poco el peso de nuestras dos maletas para compensar los kilos de más de la maleta de Allan. Al darnos cuenta de que no era posible llevar con nosotros el colchón de dos plazas hinchable, decidimos volver a cerrar nuestro equipaje. Con la tensión del momento no me percaté de que estaba ejecutando el mecanismo para cambiar el código del candado…por uno nuevo que a fecha de hoy desconozco. Entre las opciones que tenía: intentar todas las combinaciones posibles o utilizar unos alicates para romper un poco los ganchos de la cremallera, he decidido optar por la segunda. Me parecía más rápido y menos arriesgado de cara a futuros accidentes. Lucía, los alicates siempre serán nuestros grandes aliados, no lo olvides.

Desde el avión pudimos obtener una visión general de lo que iba a mostrarnos la ciudad de Montevideo: el relieve no es demasiado pronunciado y hay una gran densidad de población en la capital. Creo que aún es muy pronto para decir que no nos ha gustado la ciudad, pero la primera palabra que me viene a la mente es destartalada. Las fachadas de los edificios en casi todos los barrios que hemos pisado no están demasiado cuidadas, la limpieza de las calles brilla por su ausencia y las aceras tienen desniveles y agujeros. El calor infernal que hemos soportado nada más llegar contrasta enormemente con el incipiente invierno belga que hemos dejado atrás.

Como aspecto positivo, la gente me ha parecido de lo más amable y educada. Un chico se ofreció a pagarnos el bus del aeropuerto porque el conductor no aceptaba el billete de mil pesos que acabábamos de retirar del cajero automático. Al llegar al albergue tampoco obtuvimos respuesta de nuestros huéspedes, pero sus amables vecinas hicieron todo lo posible para que pudiésemos contactar con ellos: llamadas telefónicas, intentos de echar la puerta abajo…Al final esto último fue lo único que surtió efecto.

20141129_193801¡Casi olvido otra de las anécdotas del día! A nuestro paso por el mostrador de migraciones, la muy amable señora que nos atendió nos estampó un visado con fecha de entrada el 27/11 en vez del 29. Este hecho nos daría un poco igual si no tuviésemos nuestros billetes de vuelta para el 28/02, así que le pedimos si no le importaba cambiarlo, algo que ‘apañó’ directamente escribiendo un 9 con su bolígrafo. Esperamos que esto no suponga un problema cuando tengamos que abandonar Uruguay.

Espero no haber olvidado nada y haber podido saciar vuestra curiosidad.

¡Hasta pronto ^^!

Publicités

Une réflexion sur “Premières impressions / Primeras impresiones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s